Questions Fréquentes

La résiliation administrative d'une vie humaine est et reste une affaire ennuyeuse qui implique beaucoup d'émotions. C'est pourquoi chaque famille d'entre nous reçoit un guide d'information après les funérailles, contenant de nombreuses informations sur les conséquences administratives en cas de décès.

Bien sûr, nous pouvons également vous fournir en tant que visiteur un guide gratuit.

Vous trouverez ci-dessous un aperçu de certaines questions fréquemment posées.


Quand notre compte bancaire sera-t-il bloqué ?

Dès la notification du décès, le compte bancaire du défunt et les comptes joints des époux sont immédiatement bloqués. Cependant, les frais funéraires et les frais de la dernière maladie peuvent toujours être réglés sur présentation des factures.

Doit-on contacter un notaire pour déclarer la succession ?

Non, ce n'est pas obligatoire. Il est conseillé de le faire lors du dépôt d'une déclaration immobilière, car les titres de propriété changent.

Le défunt peut-il être enterré dans la même tombe que son partenaire ?

Chaque municipalité a son propre règlement pour son cimetière. Par exemple, il est possible que cela soit autorisé dans une commune et pas dans une autre. Habituellement, cela doit être fourni pour le partenaire qui décède en premier. Demandez-nous, nous vous aiderons.

Pouvons-nous porter nous-mêmes le cercueil dans l'église ?

Seule la flexibilité du directeur de funérailles joue ici un rôle.

Si vous pouvez mieux gérer votre perte de cette manière, vous devez simplement le signaler.

Le défunt doit-il être immédiatement transféré dans un salon funéraire ?

Non, la famille décide de rester à la maison un ou plusieurs jours.

Lorsque le défunt est allongé à domicile pour une durée plus longue, des mesures spécifiques doivent être prises. (embaumement/thanatopraxie)

Une crémation est-elle moins chère qu'un enterrement ?

On pourrait penser qu'une crémation est moins chère qu'un enterrement traditionnel.

En effet : une crémation en elle-même n'est pas si chère. Mais il y a plus que cela : l'urne, l'inhumation ou l'inhumation avec éventuellement une pierre d'urne/columbarium, les heures supplémentaires du personnel et les déplacements supplémentaires.

Mais tout cela ne l'emporte généralement pas sur un grand monument funéraire lors d'un enterrement traditionnel.

Les funérailles sont-elles chères et combien cela coûte-t-il ?

C'est une question qui concerne beaucoup de monde. En principe, vous déterminez vous-même le prix des obsèques. Chaque directeur de funérailles a un certain nombre de tarifs et de coûts fixes que tout le monde paie, quelle que soit la taille des funérailles. Ces tarifs sont plus ou moins au même niveau, selon le service fourni. Les différentes « variables » ; quelle cercueil, quelle impression de deuil (et combien), une crémation, une table a cafe, la pierre tombale et les fleurs déterminent le prix final.

Les urnes peuvent-elles être conservées à la maison ?

A partir du 1er juillet 2004, vous pouvez rapporter chez vous les cendres ou une partie des cendres des personnes au premier degré. Pour lever toute ambiguïté, cela concerne les cendres de vos enfants, parents, conjoint, enfants adoptifs, parents adoptifs, frères et sœurs. Vous devez remplir un modèle de déclaration à cet effet Signé par toutes les membres de la famille en première degré.

Puis-je organiser mes funérailles à l'avance ? Y a-t-il des gens qui font ça ?

Oui

De nombreuses personnes, jeunes et moins jeunes, décident d'organiser elles-mêmes leurs funérailles à l'avance.
Cela peut être pour diverses raisons. Par exemple, parce qu'on n'a plus de famille.

Pouvons-nous choisir un entrepreneur de pompes funèbres où nous voulons?

Oui,

Aucune disposition légale n'oblige la famille à choisir un entrepreneur de pompes funèbres en particulier.
La famille elle-même décide à quel
entrepreneur de pompes funèbres elle s'adresse.

Questions Fréquentes

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x